4,7 milliards pour sauver le CIF

Marchés de crédit

L’ Etat français a décidé d’apporter sa garantie au CIF à hauteur de 4,7 milliards d’euros.

Fin du CIF Comme prévu, l’ Etat est venu en aide au Crédit immobilier de France, privé de toute possibilité de refinancement sur les marchés ( voir Pas de reprise du CIF pour la Banque postale), en apportant sa garantie à hauteur de 4,7 milliards d’euros. L’ Etat a accepté de garantir les prêts du CIF sans entrer au capital. Le CIF sera géré en extinction, et n’octroira donc pas de nouveaux prêts.

Le CIF dispose de 2,4 milliards de fonds propres, gère un encours de 33 milliards d’euros et est à la tête de 300 agences.

Claude Sadoun, ancien numéro un du CIF, a été mis à la porte ce week-end, tout en empochant au passage un chèque de 1,5 million d’euros d’indemnités.

Fin du CIF ?

Il est fort probable que le CIF soit amené à disparaître dans le futur, ce qui explique pourquoi l’ Etat se contente de garantir ses prêts sans rentrer au capital. Nexity serait d’ailleurs intéressé pour reprendre la partie promotion et services du CIF.

Voir aussi nos formations:

Marché du crédit : fondamentaux et pratiques

Analyse du risque de crédit Corporate

Source: les Echos